Découvrir

Un village rurbain

Histoire et patrimoine

Nature

Photos


Municipalité

Elections

Etat Civil

Equipe municipale

Délibérations du Conseil Municipal

Infrastructures publiques

Démarches administratives

Aménagement et urbanisme

Budget communal

Projets

Chantiers en cours

Appels d’offres

Chasse


Vie pratique

Transports

Commerces et services

Citoyenneté et civilité

Enseignement

Environnement

Périscolaire


Sports et loisirs

Manifestations

Sports

Bibliothèque

A voir aux environs

Vie associative

Vie paroissiale


Jumelage

Suéde


Communauté de Communes

C.C.V.M.


Météo

Webcam


 

Aménagement de la traverse

Inscrite au projet d’aménagement durable de la commune, la requalification de la rue Foch a fait l’objet d’une étude globale en 2005, permettant d’identifier trois secteurs aux ambiances urbaines bien différenciés. En 2006, la municipalité décidait d’engager l’avant projet détaillé de la partie centrale, (qui s’étend de la place des fêtes à la rue du château), intégrant les besoins du futur quartier Lembacel.

Etat des lieux

(JPG) Sur le plan de la circulation, la rue Foch (RD 6) est une route départementale à fort trafic (9000 véhicules/jour) qui draine une grande partie du bassin de vie entre Pont-à-Mousson et Metz. Cette artère est d’autant plus dangereuse qu’elle est fréquentée par des piétons qui se rendent dans les commerces et services du secteur. Deux points noirs sont à signaler pour les automobilistes qui veulent accéder à la rue Foch : le premier au débouché de la rue du château où la visibilité est nulle et au carrefour de la rue des alliés (RD 12) totalement saturée aux heures de pointes.

(JPG) Sur le plan des activités, la partie centrale de la traverse est le secteur de Novéant où l’on recense la plus forte densité de commerces et de services. Aussi la reconquête de l’ancienne usine apparaît comme l’opportunité de conforter à la partie centrale de la rue Foch son rôle de centre bourg. Alliant équipements publics et de santé, commerces de proximité, services publics ou privés et habitations, ces nouvelles activités vont entraîner une augmentation des flux de circulation et des besoins en stationnement qu’il convient de prendre en compte dans le projet d’aménagement.

Les grandes options de l’aménagement

Bien qu’au stade de l’avant projet qu’il reste à affiner, la municipalité, d’une manière générale, s’est prononcée pour redonner un caractère urbain et non plus routier à ce secteur le plus fréquenté de la commune. L’aménagement vise trois objectifs majeurs : améliorer la fluidité des déplacements tout en assurant la sécurité de tous les usagers ; augmenter et structurer le stationnement pour éviter les conflits d’usage et ainsi assurer aux piétons et aux personnes à mobilité réduite le meilleur confort ; créer un nouveau paysage urbain à l’échelle d’un centre bourg.

Fluidité et sécurité

(JPG)

La gestion des flux liée aux différentes intersections de voies pourra être améliorée par la mise en sens unique de la rue du Château montant vers le centre ancien. Une nouvelle voie de liaison sera percée à l’est du site Lembacel qui permettra d’entrer dans ce nouveau quartier par la rue Foch mais d’en ressortir par la rue de la Dalle. L’espace foncier libéré par la démolition de l’usine va permettre l’aménagement d’un mini giratoire franchissable, au carrefour de la rue des alliés. Le dimensionnement minimal de cet équipement à caractère urbain, offrira un secteur plus vaste aux piétons tout en assurant une circulation sûre et fluide à tous les véhicules. Le gabarit actuel de la chaussée sera réduit à 6 m permettant l’aménagement sécurisé de places de stationnement le long de la voie. Un plateau surélevé facilitera la traversée des piétons et annoncera le début d’une « zone 30 » (vitesse limitée à 30 km/h) qui s’étendra sur 175 mètres jusqu’à la nouvelle voie d’entrée au site Lembacel.

Stationnement et circulation des piétons

(JPG)

La réduction de largeur chaussée et la récupération d’une bande de terrain inconstructible (inondation) en partie basse du site Lembacel vont permettre de réaliser les équipements nécessaires pour limiter les conflits d’usage sur cette voie. Vingt places de stationnement pourront ainsi être créées le long de la voie et dix places sous forme d’un petit parking public face aux commerces. L’aménagement d’emplacements « arrêt minute » au bas de la rue des Alliés devrait compléter le dispositif. La largeur gagnée sur la chaussée et sur le site de l’usine sera également réaffectée aux piétons et personnes à mobilité réduite qui bénéficieront de cheminements continus d’une largeur minimale d’1,50 m. Dans la « zone 30 », l’inflexion de la chaussée dans l’espace non constructible de la friche industrielle, permettra l’aménagement d’un parvis arboré de 8 m de large au droit des actuels commerces et la création d’une esplanade piétonne de 12 m bordant le futur quartier Lembacel. Afin de sécuriser totalement les piétons, une bande de végétation séparera les trottoirs de la chaussée à chaque fois que l’emprise de l’espace public le permettra.

Un nouveau paysage urbain

La force paysagère de ce projet revient à la partie centrale qui bénéficiera d’une dilatation de l’espace public atteignant 30 m de large de façade à façade. Le recul imposé aux bâtiments à construire sur le site de l’usine (règlement du PPRI) va ainsi permettre d’aérer le centre du village et d’imaginer la tenue de manifestations commerçantes ou festives. Le traitement végétal en bord de voie et l’esplanade arborée compléteront la trouée verte offerte par le jardin central prévu au centre du nouveau quartier et perceptible jusqu’au parc du château Bompard. Le traitement des espaces dédiés aux piétons et le mobilier urbain seront particulièrement soignés dans le choix de matériaux nobles et sobres. D’une manière générale dans cette zone à haut risque d’inondabilité, un effort particulier sera recherché autorisant la perméabilité des sols partout où cela est possible.



Dernière mise à jour : 2 février 2007 Haut de page