Découvrir

Un village rurbain

Histoire et patrimoine

Nature

Photos


Municipalité

Elections

Etat Civil

Equipe municipale

Délibérations du Conseil Municipal

Infrastructures publiques

Démarches administratives

Aménagement et urbanisme

Budget communal

Projets

Chantiers en cours

Appels d’offres

Chasse


Vie pratique

Transports

Commerces et services

Citoyenneté et civilité

Enseignement

Environnement

Périscolaire


Sports et loisirs

Manifestations

Sports

Bibliothèque

A voir aux environs

Vie associative

Vie paroissiale


Jumelage

Suéde


Communauté de Communes

C.C.V.M.


Météo

Webcam


 

Oiseaux migrateurs et passereaux

Le territoire de Novéant-sur-Moselle offre une diversité de milieux naturels qui attirent autant d’espèces d’oiseaux. On rencontrera par exemple dans les forêts mixtes de nombreux rapaces tels que : l’épervier d’Europe, la buse variable ou le milan noir, nicheur au statut de conservation défavorable en Lorraine.

(JPG)
L’île aux oiseaux

Les passereaux ne sont pas en reste dans ce milieu où des espèces communes comme le roitelet huppé, le pinson des arbres qui se côtoient près du rocher de la Fraze, ainsi que le discret pic noir ou le mélodieux pouillot siffleur.
De nombreux passereaux pourront être découverts sur les coteaux ouverts de Novéant, tels que l’Alouette des champs dans les céréales, le rouge-queue à front blanc dans les vergers ou le tarier pâtre dans les pâtures.

Pour les ornithologues débutants, le village de Novéant est un bon site d’observation des espèces communes. Souvent moins farouches, on y rencontre les nombreuses mésanges, tourterelles, verdiers, moineaux domestiques ou rouge-queue noir, que l’on peut facilement observer aux mangeoires des jardins ou dans les espaces verts de la commune. La nuit est aussi un moment propice pour observer et entendre la Dame Blanche, ou l’effraie des clochers, ainsi que la Hulotte, qui, malgré des siècles de superstitions continue à débarrasser les villages et les cultures des rongeurs nuisibles.

(JPG)

De retour de migration, Hirondelles et Martinets annoncent les beaux jours et rejoignent chaque année leurs nids dispersés dans les granges ou sous les toits des maisons.

Une des particularités de la commune est d’être située à la confluence de deux rivières. Lors de promenades matinales au bord de la Gorzia vous ferez la connaissance du majestueux héron cendré et du pic vert et du très coloré Martin pêcheur. Quant à la vallée de la Moselle, c’est un couloir de migration important en Lorraine, en particulier pour le Balbuzard pêcheur et les Grues cendrées qui survolent notre région au printemps et à l’automne.

Les nombreuses gravières sont des sites favorables à l’hivernage de certains migrateurs tels que les Fuligules morillons et les milouins, les sarcelles d’hiver, les garrots à oil d’or ou la très rare Harelde boréale. Sur la sablière de Novéant-sur-Moselle, la Société Holcim Granulat et la LPO ont tenté d’aménager un îtot afin de fournir à certaines espèces des sites de reproduction tels que pour les mouettes rieuses, les cygnes où autres anatidés. Par la même occasion, 4 mares ont été réalisées sur une bande de haut de fond et en bordure de berges afin d’accueillir des amphibiens, pour leur reproduction dans cette future zone de quiétude et pourquoi pas de réserve naturelle.

Gilles MANGIN - Centre omithologique Lorrain
Guenaelle LEVEQUE - LPO France



Dernière mise à jour : 12 février 2007 Haut de page