Découvrir

Un village rurbain

Histoire et patrimoine

Nature

Photos


Municipalité

Elections

Etat Civil

Equipe municipale

Délibérations du Conseil Municipal

Infrastructures publiques

Démarches administratives

Aménagement et urbanisme

Budget communal

Projets

Chantiers en cours

Appels d’offres

Chasse


Vie pratique

Transports

Commerces et services

Citoyenneté et civilité

Enseignement

Environnement

Périscolaire


Sports et loisirs

Manifestations

Sports

Bibliothèque

A voir aux environs

Vie associative

Vie paroissiale


Jumelage

Suéde


Communauté de Communes

C.C.V.M.


Météo

Webcam


 

Jouy aux arches

L'aqueduc (JPG) L’aqueduc, construit au IIe siècle, et qui conduisait l’eau de Gorze à Divodurum (Metz), avait un tracé de 22 km. C’est à Jouy aux Arches que l’on en trouve les vestiges les plus spectaculaires ; 16 arches monumentales, dominant les maisons et auxquelles la commune doit son nom.

Ouvrage essentiellement souterrain, il enjambait la vallée de la Moselle, grâce à un pont aqueduc de 1125 m qui comportait jadis plus de 110 piles.

En aval des arches, on accède à un bassin de 4 mètres de diamètre, précédé d’une double conduite. Son rôle était de créer un tourbillon afin de réduire le courant de l’eau à la sortie du pont aqueduc.

Double conduite (JPG) Cet imposant ouvrage ne doit pas faire oublier que Jouy possède également de nombreuses et riches demeures, et notamment une maison forte avec deux tours d’angle datant du XIIIe siècle, qui servait à cette époque, de refuge aux habitants en cas d’attaque.

A proximité, se trouve l’église Saint-André, dont les vitraux sont signés Arthur Schouler et qui abrite un tableau de 1634 récemment restauré.

Face à la mairie, se trouve un lavoir datant de 1833, également restauré.



Dernière mise à jour : 17 décembre 2006 Haut de page